Techniques

Il y a beaucoup de confusion autour du mot ‘patine’. En fait on parle de plusieurs techniques différentes qui ont été assimilées à la véritable patine. Je vous donne ici quelque mots d’explications pour y voir plus clair.

La patine consiste à appliquer plusieurs couches de peintures plus ou moins transparentes pour rechercher des effets particuliers.

J’ai transformé la formule de la patine à l’ancienne afin de supprimer la toxicité des produits utilisés, sans altérer la qualité du résultat.

La patine peut se faire dans une grande gamme de couleurs. Elle permet également la création de dessins colorés sur le meuble.

La céruse consistait à appliquer une cire blanche à base de plomb sur le meuble pour le blanchir et faire apparaître la veine du bois. Elle est appliquée sur des meubles en chêne. Le produit initial n’est plus disponible à cause de sa teneur en plomb. D’autres techniques ont été développées et donnent le même résultat.

La peinture à l’essuyé consiste à appliquer une seule couche de peinture pour sauvegarder la beauté du mois tout en donnant au meuble un aspect plus moderne. On n’utilise cette technique que sur un bois parfaitement nettoyé et sans défaut.

Le travail à l’huile blanche consiste à éclaircir un meuble et à en faire ressortir les parties sculptées ou la veine du bois (technique parfaite pour le chêne).

Peu importe la technique (et il y en d’autres), le choix dépendra de l’objectif du client et de la qualité du meuble.